Evènements

Communiqué Attentat Nice du 29 octobre 2020

 Communiqué de Presse « Attentat du 29 octobre 2020 à Nice » 

La mort aveugle du terrorisme frappe encore par trois fois …

“Il y a des idées qui sont comme un attentat.” écrit Milan Kundera dans L’insoutenable légèreté de l’être.

Nice, ville qui a déjà payé un lourd tribut en juillet 2016, est à nouveau touchée par un attentat fauchant 3 fidèles priant dans la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption, en plein cœur de la ville. Trois innocents dont le gardien de l'église et deux femmes qui avaient pour seul tort de vouloir venir se recueillir, et cela 13 jours seulement après l'assassinat du professeur Samuel Paty.

Nous ne pouvons feindre d'ignorer la cause de ces attentats ! Une simple caricature et la France bascule dans une tuerie vengeresse et sanglante.

Nous ne pouvons fermer les yeux sur cette ignominie répétée et répétée sans cesse !

Nous ne pouvons accepter cela au nom des principes de la République si souvent bafoués !

Ne permettons pas à la haine de s'installer … et au meurtre de faire régner la terreur.

Nous autres, maçons qui prônons la liberté de religion et d'expression, réagissons avec nos armes, nos mots, devant cette montée exacerbée de la violence et la fréquence des attaques menées contre des hommes et des femmes sans distinction de race, de religion, d'âge ou de sexe.

Les attentats ont touché la presse, les commerces, les rues, les lieux de distraction, les lieux de cultes. Aujourd'hui encore la terreur s'en prend à une église catholique, demain à une église orthodoxe, une synagogue, une mosquée, un temple protestant et pourquoi pas à nos temples maçonniques ? …

Condamnons fermement l'esprit vengeur et destructeur qui anime les intégrismes de tout bord et qui ne font qu'une basse politique de conquête au nom de leurs idées. Les guerres de religion existent … elles secouent notre civilisation.

À la lumière de la Gnose, nous autres maçons, nous devons essayer d'apaiser et diffuser une parole de paix car la guerre entraîne la guerre et la violence entraîne irrémédiablement la violence. Brisons ce cycle infernal qui entraîne la barbarie et la cruauté, sans toutefois plier l'échine.

Parlons Tolérance mais non permissivité. Évoquons la Liberté, celle qui implique le Respect de l'autre et de ses idées, mais évitons aussi les amalgames hâtifs et restons dans une lumière non voilée.

Restons vigilants face aux idéologies obscurantistes, destructrices, et dénuées de toute humanité.

 

 Fédération G.L.M.N. – 55 Avenue Marceau, 75116 Paris – www.glmn.eu